Accueil ACTUALITES Vidéo. “On se fait entuber” : que pensent les Bordelais du projet...

Vidéo. “On se fait entuber” : que pensent les Bordelais du projet de réforme des retraites ?

1
0
PARTAGER

Source: www.sudouest.fr

Existe-t-il encore des Français qui ne savent pas qu’un projet de réforme du système des retraites est sur les rails ? Si l’on se fie à la mini-consultation réalisée par nos soins, ce mercredi dans les rues de Bordeaux, la réponse est « non ». S’ils sont au courant, bien peu sont toutefois capables de citer les principaux axes du projet. Sur dix passants interrogés, sept ont reconnu être dans le flou le plus total : « On n’y comprend rien du tout à leur réforme », résume Michel. Ce retraité retient surtout que « ce sont plutôt les riches qui vont en profiter ».

Dans les grandes lignes, ceux qui ont (un peu) suivi le dossier ont essentiellement compris qu’il faudra « travailler plus longtemps » : « On sait que plus ça va aller, plus il va falloir travailler », note Pascale, mère au foyer. « C’est un système de points qui se met en place, développe Thierry, musicien. Plus tu travailles longtemps, plus tu as de points et donc une chance d’avoir une retraite. »

[embedded content]

« Je ne sais pas si j’aurai une retraite”

« Le gouvernement veut remettre à plat les systèmes de façon égalitaire pour que les générations futures puissent toucher une retraite décente », croit savoir Paul, retraité. Sophie, infirmière, ne cache pas sa « peur » : « C’est un travail pénible et je suis déjà fatiguée à presque trente ans… Donc ça m’inquiète. » Une chose est sûre, la question des retraites ne laisse personne indifférent. Et le sujet est largement perçu comme anxiogène : « On fait des études pour essayer d’avoir une bonne profession, alors se dire que peut-être, à la fin, on risque de ne rien avoir, ou d’avoir des difficultés sur notre fin de vie, c’est un peu inquiétant », assure Prudence, agent hospitalier. 

« Je ne sais pas si j’aurai une retraite, si j’ai assez travaillé dans ma vie parce que je me suis fait beaucoup arnaquer, avec des gens qui m’employaient au noir et me disaient qu’ils me déclaraient », déplore Monique, assistante maternelle. « En tant qu’artisan, les retraites ne sont pas très grosses donc ça ne sert à rien d’attendre après ça, lâche, amère, Alexandra. Je ne crois pas du tout à la retraite. Je pense qu’il vaut mieux dès maintenant cotiser pour nous-mêmes plutôt qu’attendre quelque chose de l’État. » 

Si la plupart de ceux que nous avons rencontrés ne défileront pas aujourd’hui, nombreux sont ceux qui disent comprendre l’intérêt de la mobilisation : « Je suis tout à fait pour la grève parce que si on ne bouge pas, on se fait entuber », assène Michel. « Je comprends l’inquiétude mais attendons de voir ce qui va sortir du texte », tempère Paul.

Source: www.sudouest.fr