Accueil ACTUALITES Langon : l'édition 2019 de Langon Plage annulée à cause de l'arrivée...

Langon : l'édition 2019 de Langon Plage annulée à cause de l'arrivée annoncée des gens du voyage

5
0
PARTAGER

Source: www.sudouest.fr

La sixième édition de Langon Plage n’aura pas lieu. La décision a été prise mardi soir par les élus de la majorité juste avant le Conseil municipal. L’information n’a pas été divulguée en séance publique mais a été confirmée, hier, par le maire et l’élue en charge des animations.

Depuis 2014, la Ville faisait venir du sable au parc des Vergers et programmait des animations gratuites pendant trois semaines à destination des familles langonnaises (entre 100 et 300 visites par jour) : spectacles pour enfant, balades à poney, jeux surdimensionnés, trampolines, structures gonflables, tournois de sport, etc. De quoi bien remplir les journées des familles qui ne peuvent pas profiter des stations balnéaires.

Entre 100 et 150 caravanes

Ce n’est pas de gaîté de cœur que les élus langonnais ont décidé de mettre Langon Plage entre parenthèses. Mais selon le maire Philippe Plagnol, le grand passage annoncé des gens du voyage menaçait l’édition 2019 : « Entre 100 et 150 caravanes sont annoncées, pendant une dizaine de jours, fin-juillet et début-août sur notre commune. Dans la mesure où nous n’avons pas d’aire de grand passage à proposer aux gens du voyage, ils viendront s’installer au parc des Vergers, comme chaque année. Qu’on le veuille ou non (lire ci-contre). »

L’édile sait de quoi il parle. L’édition 2016 avait dû être suspendue une semaine à cause de l’installation des caravanes. L’année suivante, le tournoi de beach rugby avait été perturbé.
C’est pour éviter de trop gros problèmes logistiques que la mairie a décidé de jouer la carte de la sécurité en annulant l’édition 2019.

Une façon aussi, pour le maire Philippe Plagnol, de montrer à la population que les atermoiements autour du dossier d’aire de grand passage a des conséquences concrètes sur les animations de la ville. « Nous regrettons cette décision. Nous n’avons pas aménagé le parc des Vergers à grands frais pour accueillir les grands passages des gens du voyage », se plaint Philippe Plagnol.

Économies de sable

Cette désillusion est partagée par l’élue en charge des animations Jacqueline Dupiol. « Toute la programmation était calée pour cet été. » Une solution a quand même été envisagée pour ne pas priver la population d’animations estivale aux Vergers.
« Nous allons concentrer des animations deux fois par semaine au parc, le lundi et le mercredi », annonce Jacqueline Dupiol.

Le nom de la nouvelle opération estivale n’a pas encore été trouvé. « Il n’y aura pas de sable aux Vergers, ni d’animations le reste de la semaine », prévient l’élue. Mais les associations seront bien présentes le lundi et le mercredi. « Les spectacles seront programmés à 17 heures (au lieu de 15h30 les autres années). »

Que se passera-t-il les jours où le camp des gens du voyage sera installé ? « Nous cohabiterons et mettrons les jeux et la scène à l’entrée du parc des Vergers. » La nouvelle programmation estivale sera présentée dans quelques semaines. Une chose est certaine, la mairie va économiser quelques milliers d’euros de sable cette année.

Un plan B pour l’aire de grand passage ?

En l’absence d’aire de grand passage, la communauté de communes du Sud-Gironde ne respecte pas le schéma départemental des gens du voyage. Résultat, les caravanes s’installent presque chaque année au parc des Vergers, sans le feu vert de la mairie de Langon.

C’est pour éviter ce problème récurrent que le maire et président de Communauté de communes, Philippe Plagnol, a proposé d’installer l’aire de grand passage au lieu-dit Respide.L’acquisition du terrain de 6hectares a provoqué une levée de bouclier des viticulteurs de la route d’Auros.Un groupe de travail a été constitué dans la foulée pour chercher un autre terrain plus adapté.

Trois autres terrains, situés autour de Langon, ont été proposés lors d’une réunion organisée à la sous-préfecture il y a quelques jours.La faisabilité du projet sera attentivement étudiée par la Communauté de communes.Si les nouveaux terrains proposés ne donnent pas satisfaction, c’est le terrain du lieu-dit Respide qui sera désigné par l’État.

Source: www.sudouest.fr