Accueil ACTUALITES D'Arcachon à Biarritz, le collectif Il est encore temps alerte sur le...

D'Arcachon à Biarritz, le collectif Il est encore temps alerte sur le climat avant le G7

6
0
PARTAGER

Source: www.sudouest.fr

D’Arcachon à Biarritz, le collectif Il est encore temps tracte à vélo une planète statue pour alerter sur les dangers du réchauffement climatique.

Le G7 (groupe de discussion politique réunissant l’Allemagne, Canada, États-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni NDLR), qui se tiendra du 24 au 26 août dans la ville de Biarritz, attire de nombreuses manifestations politiques, notamment pour alerter sur la menace écologique actuelle. L’action du collectif Il est encore temps est l’une d’entre elles.

Tractée à vélo sur une remorque, une fausse planète accompagne une quinzaine de participants au mouvement, âgés de 14 à 60 ans, de ville en ville. Leur but ? Sensibiliser les politiques et l’opinion publique aux dangers du réchauffement climatique.

Anne Lagueyte, 58 ans, membre de Greenpeace, fait partie des volontaires qui participent à ce périple en vélo. 

SO : Comment est née l’initiative ?

Anne Lagueyte : Le collectif est apparu suite à la démission de Nicolas Hulot. Présent dès les premières marches pour le climat, il mêle membres d’associations pour l’environnement tel GreenPeace, YouthforClimate, Aux Arbres Citoyens … Mais aussi des citoyens lambda. Pour le G7, nous voulions amener notre “planète” grande absente des invités à Biarritz. Un moyen d’alerter les politiques et de sensibiliser l’opinion publique sur le réchauffement climatique.

Quelles sont les actions concrètes du collectif durant ce périple ?

Nous organisons des débats mouvants autour de la consommation de la viande, par exemple, nous interrogeons les gens sur ce que représente le réchauffement climatique pour eux, puis, via un Powerpoint ludique, nous présentons les solutions concrètes à appliquer pour lutter contre ce fléau…

Finalement, quel est le but ultime de cette initiative ?

À Biarritz nous espérons être reçus, idéalement par les dirigeants du G7. Nous comptons sur le relais médiatique, la mobilisation citoyenne pour faire bouger les choses. Qui ne tente rien n’a rien. Mais la véritable raison d’être du mouvement est de sensibiliser un maximum de personnes.

Source: www.sudouest.fr