Accueil ACTUALITES Bordeaux : plus de 50 000 visiteurs au Jumping

Bordeaux : plus de 50 000 visiteurs au Jumping

2
0
PARTAGER

Source: www.sudouest.fr

Le Jumping de Bordeaux s’est clos dimanche soir par une vague d’émotion. La victoire et les larmes de la cavalière française Félicie Bertrand. Avec sa jument Sultane des Ibis, sa première grande victoire dans un grand prix 5 étoiles. Une épreuve où d’ordinaire ce sont les hommes qui se disputent le podium. Entre deux sanglots de joie, elle a rendu hommage à son cheval : « C’est une jument incroyable, tellement attachante, tellement petite, précieuse… On ne s’imagine pas qu’elle puisse sauter des trucs comme ça. C’est incroyable cette envie de tellement donner… Elle est magique. » Elle résume ainsi le lien si particulier qui lie le cavalier et sa monture. Un binôme indissociable.

C’est précisément cette relation singulière qui a été au cœur de cette 38e édition du rendez-vous bordelais. Pendant quatre jours, le parc des expositions de Bordeaux Lac a été le centre de gravité de la planète cheval. L’épreuve de coupe du monde de sauts d’obstacles, d’attelage a rassemblé ce qui se fait de mieux. Sans oublier les autres, les amateurs, les jeunes pousses qui peuvent aussi concourir dans cette épreuve qui, au fil des années, inscrit son nom dans le patrimoine équestre hexagonal.

« Une très belle édition. C’est une très grande satisfaction qui est soulignée par les commentaires que nous ont faits les cavaliers, les spectateurs comme exposants », explique Éric Dulong, président de Congrès et Expositions de Bordeaux (CEB), l’organisateur de la manifestation.

Public présent

Le public venu de toute la région et au-delà, a répondu présent cette année encore. Les comptes n’ont pas été faits, mais la barre des 50 000 visiteurs devrait être dépassée. Toutes les sessions de compétition ont affiché complet.

Le Jumping n’est pas qu’une simple « compétition sportive ». Elle a démarré sous le signe de l’art équestre avec un spectacle rare : les écoles andalouse, portugaise, le Cadre Noir de Saumur et la compagnie Hasta Luego.

À noter que le salon du cheval, qui, cette année, avait poussé les murs pour accueillir les 250 exposants a lui aussi rencontré son public. Diversité de l’offre balayant le classicisme le plus absolu en passant par les dernières innovations technologiques, animations nombreuses et spectaculaires, initiations. La manifestation a trouvé son rythme de croisière.

Cette édition était également marquée par une nouveauté : un salon de la santé équine : « les conférences ont fait le plein, ce rendez-vous a rencontré son public. L’essai est transformé », constate Éric Dulong. On devrait retrouver ce rendez-vous lors la 39e édition. Les équipes de CEB vont remettre le travail sur l’ouvrage pour concocter un nouveau rendez-vous. « La barre est haute. Mais le principe de jumping est d’aller toujours un peu plus haut. »

Source: www.sudouest.fr