Accueil ACTUALITES Les Girondins de Bordeaux pas encore vendus

Les Girondins de Bordeaux pas encore vendus

5
0
PARTAGER

Source: www.sudouest.fr

15 juin. La date lâchée dans les couloirs du Matmut par Nicolas de Tavenost après le match Bordeaux-Toulouse (4–0), semblait résonner comme une sorte d’ultimatum pour la vente des Girondins en faveur de General American Capital Partners LCC (GAPC), le fonds d’investissement américain dirigé par Joseph DaGrosa.

Le 15 juin, c’est ce vendredi et le club ne sera ni vendu, ni fermé au rachat par l’investisseur basé en Floride. Plus qu’un ultimatum, il fallait sans doute voir, dans cette date, l’espoir de voir les choses se concrétiser au plus vite, avec l’apport des garanties bancaires demandées. « La seule date butoir existante avait été fixé au 15 mai », explique Stéphane Martin. « Elle mettait fin à la période d’exclusivité accordée à Joseph DaGrosa. »

On le sait, le New-Yorkais était loin de posséder les 70 millions d’euros demandés par M6 pour le rachat du club, avec des fonds évalués à une petite dizaine de millions. Il perdait de facto sa préférence mais restait un interlocuteur avec lequel les Girondins continuèrent à discuter et continueront à discuter au delà de la date de vendredi, au même titre qu’avec les autres aspirants potentiels. Et cela ne signifie pas que GAPC ne fait pas le forcing pour arriver dans quelque temps avec une proposition qui convienne à De Tavernost. 

L’Inter refusé pour Malcom

En dépit de cette incertitude, les Girondins continuent à travailler. On sait qu’ils ont refusé une offre de 40 millions d’euros de la part de l’Inter Milan pour la vente de Malcom. Le club italien, en la circonstance, était contraint par le fair-play financier et les modalités proposées paraissaient trop aléatoires pour s’engager. D’autres clubs intéressés se sont manifestés, mais en proposant des montants très nettement inférieurs à celui espéré.  

Source: www.sudouest.fr