Accueil ACTUALITES Challenge Cup : La Rochelle enchaîne en surclassant Enisei (64-26)

Challenge Cup : La Rochelle enchaîne en surclassant Enisei (64-26)

3
0
PARTAGER

Source: www.sudouest.fr

Le match

Avec 10 points au compteur après les deux premières journées, les Rochelais ont assuré la première place de leur poule de Challenge Cup. Ce, avant une double confrontation qui sera déterminante, en vue de la qualification, face aux Anglais de Bristol, en décembre. Pour ce faire, ils n’ont laissé aucune chance aux joueurs de Krasnoïarsk, menant déjà 40–12 à la pause grâce à du sérieux devant et des jambes déliées derrière.

En face, cela allait trop vite pour empêcher les Français de marquer un deuxième bonus offensif de suite, même si les joueurs de Sibérie en ont également décroché un, grâce à 4 essais marqués.

Si la deuxième période était moins mouvementée que la première, elle a permis à Mohamed Boughanmi, Mike Corbel, Jean-Charles Orioli et William Demotte de se montrer. Défensivement, La Rochelle a encaissé quatre essais, dont trois après une série de percussions russes, soit un de plus qu’à l’aller.

Crédit photo : Xavier Léoty

L’action du match

Tout le public a eu très peur quand, à la 26e, Maxim Gargalic est arrivé en travers sur Jean-Victor Goillot au milieu d’une action rochelaise magnifique. Plaquage très haut, à pleine vitesse sur un joueur qui ne regardait pas, l’image est impressionnante. Enisei, déjà à la peine, se retrouve logiquement à 14 tandis que Jean-Victor Goillot sort sur civière, sous les applaudissements d’un public rapidement rassuré par l’annonce de la bonne santé du demi de mêlée.

Le chiffre : 10 

Le nombre d’essais marqués par les Maritimes, qui en avaient déjà inscrit 12 à Krasnoïarsk. Romaric Camou, déjà auteur d’un doublé à l’aller, a récidivé, faisant admirer des petits appuis ravageurs.

L’homme du match : Thomas Berjon

Ce n’est pas que le demi de mêlée des Espoirs a été le meilleur Rochelais, ce vendredi, mais pour son premier match avec les professionnels, il a remplacé de façon sérieuse Jean-Victor Goillot avant même l’heure de jeu, et a inscrit, par la même occasion, son tout premier essai, bien servi par Eliott Roudil. 

Source: www.sudouest.fr